Les “figuras de convite” sont des carreaux de ciment ou de faïence, représentant des personnages aux contours découpés, représentés à l’échelle, entre 1,10 m et 1,50 m. Ils sont situés à l’entrée des maisons,  de monuments, de marches,  d’escaliers et invitent à entrer dans un endroit ou à suivre un chemin. Ces itinéraires peuvent être accompagnés par des gestes ou des phrases.

Ces personnages au même titre que les azulejos en péninsule ibérique sont intégrés  dans des espaces architecturaux, sur des murs, fonctionnant comme une mémoire qui capture et garde ainsi  les personnes, les histoires, les silhouettes. 

Dans ce projet des  “figuras de convite” entre en relation les personnages de rue accumulés dans ma bibliothèque de Babel à celui des  “figuras de  convite” traditionnelles, où les personnages photographiés sont recomposés sur des carreaux de ciment et reprennent place dans l’espace public par leurs installations sur les murs extérieurs ou intérieurs.

Dans ce projet des “figuras de convite”, je développe les “menimos convitequi ne dépassent pas 50 cm de hauteur et sont effectué d’un seul moulage en ciment. Et celui des “grandes convite à  taille réelle,  composés de carreaux de ciment plein de 15 cm X 15 cm et de parties détourées.

Mes  “figuras de convite” contemporaines sont explorées et produites dans leurs formes traditionnelles avec la production des carreaux de ciment, la mise en couleur,  l’émaillage à froid ainsi que les  messages d’invitations. 

Ces invitations associées aux “meninos convite” comme aux “grandes convite”, proposent de construire sa propre expérience en faisant appel à la participation du spectateur en les invitant à produire un mouvement, à suivre des instructions, des directions. 

Tout comme dans les performances de Robert Filliou ou de George Brecht de Fluxus, ces invitations sont rédigées à l’impératif, et proposent de prendre possession de son propre territoire intérieur et extérieur.

Invitation
Exemple d’invitation pouvant accompagner mes figuras de convite