Réalisées lors d’une résidence artistique de 3 mois dans les anciennes halls Alstom sur l’île de Nantes.

Des figures d’invitations évoquant des corps en circulation dans les halls Alstom sont produites en utilisant les matériaux constitutifs du lieux (chaux, métal, limaille de fer).

Jouant avec les échelles et le trompe l’œil, lors de l’ouverture au public, chaque visiteur est invité à déambuler dans l’immensité de ces espaces pour tenter d’entrevoir les dernières mouvements et regards des travailleur(se)s du métal des chantier de l’Atlantique.